Alésia (Côte d'Or)

A Alise-Sainte-Reine entre Vitteaux et Montbard.

 

Le Mont Auxois est situé au centre du dispositif romain du siège d'Alésia par Jules César en 52 avant Jésus Christ. Les fortifications romaines, enfouies, sont connues grâce à des fouilles récentes et à la photographie aérienne.

Alésia est devenue une cité gallo-romaine au premier siècle après Jésus-Christ que les fouilles actuelles mettent en valeur : théâtre, forum, quartier de commerçants et d'artisans, etc.). Un musée présente les objets les plus caractéristiques du site, particulièrement les témoins de la vie à l'époque gallo-romaine.

 

Arcenant (Côte d'Or)

A 8 km à l'Ouest de Nuits-Saint-Georges.

 

Le site archéologique de l'Ecartelot a révélé la présence d'une exploitation agricole gallo-romaine à proximité immédiate d'un temple et de ses bâtiments annexes. Installé dans un environnement rural, le site est proche de deux voies romaines et de sources naturelles. Un sentier forestier mis en valeur par des panneaux explicatifs vous mènera depuis la source du Raccordon jusqu'aux vestiges gallo-romains. Danielle et Roger Ratel sont à l'origine des fouilles archéologiques réalisées sur le site. Une visite commentée du site archéologique ainsi qu'une découverte botanique des Hautes-Côtes de Nuits sont proposées. Pour tous renseignements contactez : A.C.A.H.N. (Association Culturelle et Archéologique des Hautes-Côtes de Nuits), Hameau de Chevrey, 21700 ARCENANT au 03 80 61 24 70

 

Beaune (Côte d'Or)

 

Le musée de l'Hôtel de Ville de Beaune présente principalement des collections gallo-romaines (poteries, fibules, armes...) ainsi qu'un ensemble de sculptures et de stèles funéraires.

 

Châtillon-sur-Seine (Côte d'Or)

Reconstitution du char funéraire de Vix.

 

Actuellement installé dans la maison Philandrier d'époque Renaissance, le musée de Châtillon-sur-Seine accueille le matériel archéologique résultant des fouilles du Mont Lassois (Age du fer) et de Vertault (époque gallo-romaine). Les sites protohistoriques du Châtillonnais ont livré un mobilier exceptionnel à l'instar de la célèbre tombe de Vix et de son vase de bronze, un cratère de 1,64 mètre de haut pesant 208 kilos et pouvant contenir 1100 litres de vin.

Le musée présente également des ex-voto en pierre provenant du sanctuaire d'Essarois et une collection de bijoux, d'outils et d'ornements gallo-romains. La source vauclusienne de la Douix est également un lieu de visite agréable à mettre en parallèle avec les ex-voto conservés au musée.

Contactez Musée du Châtillonnais, au 03 80 91 24 67

 

Collonges-lès-Bévy (Côte d'Or)

A 9 km à l'Ouest de Nuits-Saint-Georges, par D 109.

 

La ciste (coffre funéraire) de Collonges-lès-Bévy, comme le coffre du Poiset de Détain-et-Bruant, date du Chalcolithique ou du début de l'Age du bronze. Ce coffre funéraire a pu accueillir jusqu'à trente personnes.

Détain-et-Bruant (Côte d'Or)

A 14 km à l'Ouest de Nuits-Saint-Georges, par la D 109.

Le coffre mégalithique du Poiset à Détain-et-Bruant, au lieu-dit "En Roche-Chèvre", faisait partie d'un tumulus plus ou moins circulaire constitué de petites plaques calcaires imbriquées et posées à plat. Le coffre est de forme trapézoïdale, constituée de huit grandes dalles. Il mesure 3,90 mètres de long pour 1,80 et 0,80 mètres de large. Il est divisé en deux caissons séparés par deux dalles. On estime que quinze à vingt individus (hommes, femmes et enfants) ont été inhumés dans le plus grand caisson. L'origine du Néolithique final et de l'Age du Cuivre (Chalcolithique) est attestée par le matériel découvert au cours des fouilles.

 

Dijon (Côte d'Or)

 

Les collections du musée archéologique de Dijon occupe l'aile est de l'ancien cloître de l'abbaye Saint-Bénigne. Elles présentent un éventail complet des découvertes archéologiques régionales, de la Préhistoire au Moyen-Age : outillage paléolithique, poteries de culture chasséenne, bracelet d'or de l'Age du Bronze provenant de La Rochepot, trésor de Blanot (ceinture, jambière, bracelet d'or, etc.) de la même période, ensemble exceptionnel d'ex-voto en pierre et en bois des sources de la Seine, sculptures gallo-romaine en pierre (déesses-mères d'Alésia, dieu au maillet, dieu aux oiseaux, stèles funéraires, etc.), maquettes de sites archéologiques... Un service pédagogique est à la disposition des enseignants :

Contactez : Musée archéologique de Dijon au 03 80 48 83 70

 

Etaules (Côte d'Or)

A 15 km au Nord-Ouest de Dijon par la N 71.

 

Le site fortifié du Châtelet d'Etaules est campé sur un promontoire rocheux escarpé et a été occupé pendant les périodes du Néolithique, de l'Age du Bronze et de l'Age du fer. Au Néolithique final, une muraille de pierres sèches à trois paliers surmontée d'une palissade existait déjà. Aux périodes suivantes, Chalcolithique, Age du Bronze et Age du Fer, le site prend un véritable aspect de citadelle avec des murailles longues de 90 mètres et hautes de plus de 10 mètres. La pierre sèche, les poutres de bois et le tuf incombustible composent alors le rempart.

 

Fixin (Côte d'Or)

A 11 km au Sud de Dijon, sur la N 74.

 

Dans les friches du plateau, la ciste du Moulin à Vent est un coffre funéraire délimité par des dalles. Elle se trouve au centre d'un léger tumulus de dix mètres de diamètre.

 

Genay (Côte d'Or)

A 5 km au Nord-Ouest de Semur-en-Auxois, sur la D 103.

 

Le menhir de la Grande Borne à Genay date du Néolithique moyen (IVe millénaire avant notre ère) et porte près de son sommet une lame de hache polie gravée en faux relief.

 

La Rochepot (Côte d'Or)

A 16 km au Sud-Ouest de Beaune, par la D 973.

 

Le dolmen de La Chaume à La Rochepot, comme d'autres coffres funéraires bourguignons, n'a sans doute pas été recouvert d'une pierre plate comme la plupart des dolmens mais a vraisemblablement été protégé par un assemblage de pièces de bois ou des dalles plus légères, aujourd'hui disparues.

 

Montigny-Saint-Barthélémy (Côte d'Or)

A 7 km au Sud-Ouest de Semur-en-Auxois, par la D 980.

 

Un menhir appartenant au groupe des mégalithes bourguignons (Néolithique moyen) est dressé contre l'église du village.

 

Mâlain (Côte d'Or)

A 23 km à l'Ouest de Dijon, par l'A38.

 

L'antique Médiolanum a été une importante bourgade gallo-romaine entre le Ier siècle avant et le IIIe siècle après Jésus Christ. Grande rue, place jalonnée de boutiques, ateliers d'artisans, entrepôts, quartier d'habitation ont peu à peu enrichi Médiolanum. Une exposition située dans le dépôt de fouilles présente les éléments découverts lors des recherches archéologiques. Un service pédagogique est à la disposition des enseignants :

Contact : 03 80 23 66 08

 

Marcilly-Ogny (Côte d'Or)

Entre Saulieu et Pouilly-en-Auxois, par la D 977bis.

 

Vous pourrez trouver ici des coffres funéraires du début de l'Age du Bronze sous tumulus dont les fouilles archéologiques datent des années 90.

 

Montbard (Côte d'Or)

 

Le musée présente le mobilier provenant des fouilles de tumulus et des objets de villa gallo-romaines : mosaïques de Nan-sous-Thil et mobilier (travail du fer, du bronze, de l'os, céramiques, verreries et monnaies) de Perrigny-sous-Armançon.

 

Montigny-Saint-Barthélémy (Côte d'Or)

A 7 km au Sud-Ouest de Semur-en-Auxois, par la D 980.

 

Un menhir appartenant au groupe des mégalithes bourguignons (Néolithique moyen) est dressé contre l'église du village.

 

Nuits-Saint-Georges (Côte d'Or)

Entre Dijon et Beaune.

 

Le vicus gallo-romain des Bolards a été occupé du Ier au Ve siècle après Jésus Christ. Le carrefour que représentait le vicus sur les voies romaines reliant Autun à Besançon et Lyon à Cologne lui a assuré une grande prospérité. La bourgade s'étale sur une vingtaine d'hectares dont seule une partie a été fouillée. Les recherches effectuées ont révélé des rues bordées de boutiques et d'ateliers, des maisons avec caves, des édifices publics et un ensemble cultuel composé d'un grand temple dédié à Apollon et d'un sanctuaire voué à la dévotion de Mithra.

Le musée municipal présente l'important mobilier résultant des fouilles du vicus des Bolards : stèles funéraires, pièces de jeu, fibules, objets de la vie courante. Le musée est également riche d'une collection mérovingienne issue des fouilles des nécropoles d'Argilly et d'Arcenant. Un service pédagogique est à la disposition des enseignants :

Contact : 03 80 62 01 37

 

Reulle-Vergy (Côte d'Or)

A 12 km au Nord-Ouest de Nuits-Saint-Georges, par la D 35.

 

Le musée des Arts et Traditions des Hautes-Côtes de Nuits rassemble les vestiges paléolithiques découverts à Roche-Morand, ceux néolithiques provenant de la région de Vergy et gallo-romains issus des fouilles de la nécropole de Meuilley-Messanges.

 

Santenay (Côte d'Or)

A 18 km au Sud de Beaune, par la D 974.

 

Situé en face du camp de Chassey (site éponyme du Chasséen néolithique), sur la rive gauche de la Dheune, une nécropole néolithique comprenant le dolmen du "Cul Blanc" (Dezize-lès-Maranges en Saône-et-Loire) et des cistes (coffres funéraires) collectifs du Néolithique final dissimulées dans les broussailles. Un temple gallo-romain consacré à Mercure occupait également le Mont de Sène, tout proche.

 

Saulieu (Côte d'Or)

 

Installé dans un hôtel particulier du XVIIe siècle attenant à la basilique, le musée de Saulieu regroupe les outillages paléolithiques et néolithiques en pierre et en os de la région mais également les vestiges archéologiques de l'ancienne Siduolocum (Saulieu) : stèles funéraires en granit, céramiques, monnaies... Un sanctuaire proche d'une source non loin de Saulieu a révélé un ensemble d'ex-voto mettant en évidence les différentes affections dont souffraient les pénitents qui se rendaient à ce lieu de culte.

 

Semur-en-Auxois (Côte d'Or)

 

Les collections archéologique de Semur-en-Auxois sont installées dans l'ancien couvent des Jacobines au sein du musée municipal. On peut y découvrir les vestiges préhistoriques, protohistoriques et gallo-romains découverts en Auxois et notamment à Genay. Des ex-voto provenant des sources de la Seine et du petit temple de Massingy-les-Vitteaux sont également visibles.

Contact : 03 80 97 24 25

 

Sussey (Côte d'Or)

Entre Saulieu et Arnay-le-Duc, par la N 6.

 

Le menhir de Pierre Pointe à Sussey appartient au Néolithique moyen et à la culture chasséenne bourguignonne.

 

Ternant (Côte d'Or)

A 14 km de Nuits-Saint-Georges, sur la D 35.

 

Les dolmens de Ternant (hameau de Rolle, bois de Montfarbeau, sur le GR 7) sont des sépultures collectives de la fin du Néolithique et du début de l'Age du Bronze. Le mobilier retrouvé à l'intérieur de ces chambres funéraires sont souvent des perles et outils en os, des gobelets décorés, des armatures de flèches d'origine Chalcolithique et Campaniforme. Le grand dolmen de Ternant est le plus important des monuments funéraires de Côte d'Or. Il était recouvert à l'origine d'un tumulus de petit diamètre.

 

Velars-sur-Ouche (Côte d'Or)

A 11 km à l'Ouest de Dijon, par la D 10.

 

Le camp de Notre-Dame-d'Etang est d'origine Néolithique mais a été réutilisé à l'Age du Bronze et à l'Age du Fer. Les remparts sont partiellement détruits mais conservent la forme du camp fortifié.

 

Vertault (Côte d'Or)

Entre Châtillon-sur-Seine et Tonnerre, sur la D 953.

 

Sur l'ancien éperon barré celte, un oppidum, se trouve les vestiges de l'ancien vicus gallo-romain de Vertillum. Son enceinte, le murus gallicus, de plus de 2 km est renforcée au Sud par un fossé qui barre le plateau. L'abondant mobilier découvert au cours des fouilles archéologiques des XIXème et XXème siècles est présenté au musée de Châtillon-sur-Seine.

 

Vitteaux (Côte d'Or)

Entre Dijon et Montbard, sur la D 905.

 

Cet éperon barré se situe à 510 mètres d'altitude sur un plateau qui domine les vallées de l'Armançon et de la Brenne. Le camp de Myard est daté pour les plus anciennes parties de ses remparts du Néolithique moyen et final (IVe au IIe millénaire avant notre ère) et du IXe siècle avant Jésus Christ (Bronze final) pour la réoccupation du site. Le rempart est entièrement en pierre sèche et présente des tours ou contreforts qui lui ont été ajouté en plusieurs phases. Tous ces éléments architecturaux donnent à la construction un aspect imposant. Le site ne semble pas avoir été occupé au-delà du milieu du Premier Age du Fer. Il est en cours de mise en valeur après les fouilles archéologiques qui s'y sont déroulées.

 

Volnay (Côte d'Or)

A 5 Km au Sud-Ouest de Beaune, par la D 973.

 

Le dolmen de la Pierre Brûlée à Volnay, comme la plupart des sépultures mégalithiques de Bourgogne du sud, se trouve dans l'arrière côte. Les dalles calcaires ont été extraites dans son environnement proche lors de sa construction. Le matériel funéraire découvert à l'intérieur du monument est d'origine Chalcolithique et Campaniforme (vers 2800 ans avant notre ère) mais des inhumations secondaires ont également été faites à proximité du dolmen aux périodes suivantes : Age du Bronze et Age du fer. Des liens unissent ce dolmen, comme d'autres en Bourgogne du sud, à ceux de Franche-Comté et de Champagne. Il a été récemment restauré.