La Fin du Paléolithique

 

L'Azilien.

 

Cette culture fait partie des groupes à pointes à dos courbe et s'est développée entre 10000 et 8000 avant Jésus-Christ pendant la phase de transition climatique et écologique qui marque la fin du Würm. Les interstades tempérés d'Alleröd et du Préboréal vont favoriser l'installation d'un couvert forestier important annonçant les grands feuillus caducifoliés de la période suivante. Les Aziliens, dont le site éponyme est le Mas-d'Azil, ne traquent plus les grands troupeaux qui sont remontés vers le Nord mais développent des stratégies de chasse où l'arc prend une place prépondérante. La pointe azilienne est l'outil caractéristique de cette période. L'art des cavernes n'existe plus et les Aziliens réalisent un art mobilier sur galets, peints ou gravés. A cette époque, des cultures régionales se développent sur d'autres territoires à l'instar de l'Ahrensbourgien.

 

Armatures mésolithiques. Musée d'archéologie de Lons-le-Saunier (Jura)

 

Le Mésolithique.

 

Cette période se déroule entre 8000 et 5500 avant Jésus-Christ. Les températures ont encore augmenté et l'actuel territoire français semble être très forestier. Les Mésolithiques chassent le gibier qui vit en petits groupes dans ce milieu (cerfs, sangliers...). L'arc devient pratiquement l'unique arme de chasse. Les armatures microlithiques qui garnissent les hampes des flèches ont ainsi permis de suivre l'évolution de cette culture tandis que les outils communs permettaient d'analyser les structures spatiales des habitats et des ateliers. Une des caractéristiques de cette période est l'apparition d'une proto-agriculture et d'un proto-élevage du mouton dans le sud de la France. D'autres cultures régionales peuvent également être distinguées (Tardenoisien, Sauveterrien, Castelnovien...).